Eco-quartiers.fr - Le blog - Juillet 2014 - Le retour de la Bicyclette

De nombreux acteurs de l’aménagement s’intéressent au retour en grâce du vélo. Tous font le même constat, le développement du vélo est non seulement souhaitable pour de nombreuses raisons mais il est certainement inéluctable. Voici une petite sélection d’ouvrages sortis en 2014...

Le retour de la Bicyclette

Sélection de livres sur le vélo
De nombreux acteurs de l’aménagement s’intéressent au retour en grâce du vélo. Tous font le même constat, le développement du vélo est non seulement souhaitable pour de nombreuses raisons mais il est certainement inéluctable. Voici une petite sélection d’ouvrages sortis en 2014 qui analysent et évaluent l’importance du phénomène. Les livres présentés ici traitent des mêmes sujets de façon plus ou moins détaillée : rétrospective de l’usage du vélo, débats sur le développement actuel, mesures à mettre en œuvre pour favoriser un report modal, avenir proche et lointain de la bicyclette. Chaque ouvrage aborde la question avec son propre ton, son style et son franc parler.
A vous de choisir le « livre vélo » qui vous convient pour l’été !

[Le vélo] est considéré alternativement comme lent et rapide, riche et pauvre, individualiste mais de gauche, profondément égoïste et naturellement altruiste, humble et arrogant

Le plus « rétroprostectif » … Le retour de la bicyclette
Cet ouvrage est d’abord un voyage très documenté dans l’histoire de la bicyclette : depuis l’invention de la draisienne en 1817, le développement du vélo comme symbole de la mobilité individuelle accessible à tous dans les 30’, la désuétude du vélo utilitaire au profit de la ville motorisé, l’importance des politiques publiques dans les succès et échec du retour en grâce de la bicyclette, etc. Puis l’exercice de prospective nous conduit en 2050 et prévoit un avenir radieux à la petite reine qui sera au cœur de nos futures pratiques d’écomobilité.
L’ouvrage fait également le point sur les grands débats qui animent l’usage du vélo depuis son invention : le port du casque, les vélos à assistance électrique (bicyclette à moteur auxiliaire), les pistes cyclables aériennes (voir par exemple le projet Skycycle), etc.
Mais le livre de Fédéric Hénan n’est pas qu’une chronologie détaillée de la place du vélo au sein de nos déplacements urbains, c’est aussi un ouvrage qui permet de réviser ses arguments en faveur de l’usage du vélo : on y apprend par exemple que l’allongement de l’espérance de vie lié à l’usage du vélo réhabilite la théorie de la vitesse généralisée d’Ivan Illich, on y découvre également que l’efficacité énergétique d’un cycliste est meilleure que celle du patineur sur glace ou du saumon, ou encore qu’à débit identique, une piste cyclable est 200 fois moins chère qu’une autoroute urbaine et 50 fois moins chère qu’un métro.
Les quelques dessins de Sempé accompagnant la conclusion nous rappellent à quel point le vélo a toujours été symbole social qui va bien au-delà des problématiques de mobilité.

HERAN Frédérique, Le retour de la bicyclette  Une histoire des déplacements urbains en Europe, de 1817 à 2050, La Découverte, 2014
Le plus « vélorution »… A vélo, vite !
Après quelques rappels statistiques sur l’usage du vélo en France et son évolution récente, l’ouvrage rentre dans le vif du sujet : tous en mode vélo ! Pour Véronique Michaud, le vélo est une réponse adaptée aux aspirations actuelles des citoyens : plus d’individualisation moins d’individualisme. Or, les changements de représentation à l’œuvre quant à l’usage de la bicyclette, notamment des les centres urbains, doivent pousser les politiques publiques à aller beaucoup plus loin pour favoriser une vélo-mobilité.
La ville fluide et apaisée se fera avec le vélo. Pour y arriver, l’auteur décline les freins à l’usage du vélo et les actions à mettre en œuvre. Pour que la part modale du vélo soit de 10% en 2020, ce « manifeste » liste les objectifs de façon didactique : pour commencer…, pour avancer…, pour dynamiser… Certains leviers d’actions sont d’ailleurs repris dans le Plan d’Actions pour les Mobilités Actives (mars 2014) : indemnités kilométriques, stationnement sécurisé, zones de circulation apaisée, etc.
L’ouvrage n’oublie pas non plus de rappeler l’importance symbolique du vélo dans les mouvements d’émancipation des femmes, ou encore le rapport étroit qu’entretien le cycliste avec le territoire qu’il parcourt.

MICHAUD Véronique, A Vélo, Vite !, FYP Editions, 2014
Le plus « poil à gratter »… Le pouvoir de la pédale
Dès lors que la bicyclette est présentée comme un moyen de transport ayant vocation à se développer fortement, le cycliste concentre aujourd’hui des débats qui dépassent largement les problématiques liée à la mobilité. « Il est considéré alternativement comme lent et rapide, riche et pauvre, individualiste mais de gauche, profondément égoïste et naturellement altruiste, humble et arrogant ».
Déconstruire les caricatures et les stéréotypes autour du vélo, voici la mission que s’est donnée Olivier Razemon avec ce livre. Au travers d’anecdotes truculentes, l’auteur dépeint les images du vélo dans une réunion hebdomadaire de l’UDI, dans les discours de Marine Le Pen, à travers le tweet d’une automobiliste de Norwitch, dans les pubs de Peugeot, ou encore au tribunal d’Avignon.
Illustrés par de nombreux retours d’expériences, l’ouvrage précise également les nombreuses vertus économiques, sociales, territoriales, etc. de l’usage de la bicyclette. Le pouvoir du vélo s’adresse à tous, et il peut impacter toutes les échelles de notre quotidien. Mais pour que la bicyclette « rafle la mise », il faut un engagement clair des politiques publiques pour une « transition cyclable ». Là-aussi, c’est avec beaucoup d’humour et un brin d’ironie, qu’Olivier Razemon balaie les actions à mettre en œuvre et les détournements possibles : du nécessaire apaisement des voies (attention au style « salle à manger »), à la diminution de la vitesse (soit la « différence entre une claque et une caresse »), ou encore le développement des pistes cyclables (qui sont parfois neutralisées 1/3 du temps pour des « événements exceptionnels »), etc.
Pour vaincre les réticences à la bicyclette en déconstruisant les clichés, et pour développer un argumentaire pro-vélo qui ne tombe pas lui aussi dans la caricature, c’est ouvrage est indispensable.

RAZEMON Olivier, Les Pouvoir de la Pédale, Comment le vélo transforme nos sociétés cabossées, Rue de l’échiquier, 2014
D’autres livres pour rester le nez dans le guidon :
SFAR Joann, A bicyclette, Un tour de France, Gallimard, 2014
Joann Sfar fait son Tour de France, il observe les territoires et les gens à travers le prisme de la petite reine.

TRONCHET Didier, Petit traité de vélosophie, Réinventer la ville à vélo, Pion, réédition en 2014
Réédition en 2014 d’un ouvrage drôle et engagé où le vélo est un outil présenté comme un formidable libérateur de la pensée.

Bonnes lectures et bonnes vacances.
0 commentaire

Ajouter un commentaire

Le code html sera affiché comme du texte

Derniers tweets

Archives