Eco-quartiers.fr - Le blog - Thomas BERTHET

Eco-quartiers.fr : le premier espace de débat en ligne sur les éco-quartiers et la ville durable. Blog d’opinion et catalyseur d’idées, outil collaboratif et pédagogique et centre de ressources, eco-quartiers.fr s’adresse à tous ceux qui (expert ou néophyte) sont intéressés par l’urbanisme de demain.

A propos de Thomas BERTHET

Thomas BERTHET

Géographe Urbaniste - INDDIGO

Thomas Berthet est géographe urbaniste, spécialiste de la mobilité depuis 2001. L’évolution de la profession et ses centres d’intérêt l’ont amené à travailler de plus en plus sur la conception de la voirie et l’organisation des déplacements dans de cadre de projets d’écoquartiers. Il est actuellement en poste à Toulouse, au sein du bureau d’études Inddigo. Il y est une personne-ressource sur les questions de stationnement, qui déterminent largement le choix de recourir à tel ou tel mode de transport.

Sur le plan associatif, Thomas Berthet copréside Habicoop, Fédération Française des Coopératives d’Habitant. Il appartient lui-même à Abricoop, coopérative d’habitants toulousaine faisant construire son immeuble dans l’écoquartier Cartoucherie.
Face à la spéculation immobilière et aux situations dramatiques que vivent un grand nombre de ménages face à leurs problèmes de logement, les coopératives d’habitants veulent substituer le droit d’usage à la propriété individuelle. L’accès des habitants les moins fortunés aux décisions concernant leur immeuble selon le principe un coopérateur = une voix, la revente des parts sociales déconnectée de la flambée des prix et la propriété définitivement collective du bien (le foncier peut même rester propriété publique), sont les valeurs  fondamentales portées par ce mouvement.

Tous les groupes-projets (de coopératives d’habitants mais aussi d’habitats participatifs non coopératifs) accordent un intérêt fort à l’écologie, en s’intéressant non seulement aux caractéristiques techniques des lieux et à la mutualisation d’espaces, mais également aux usages. Beaucoup de projets d’écoquartiers comportent donc une part d’habitat participatif.

nfin, à titre professionnel et personnel, Thomas Berthet est un promoteur du vélo sous ses différentes facettes : déplacements, promenade, itinérance, santé, manifestations festives… Il œuvre à son développement, dont le potentiel est fort en France et tout particulièrement dans les écoquartiers. La cyclabilité de la voirie, un large panel de services aux cyclistes et un urbanisme cohérent sont les leviers qu’il a l’habitude d’actionner.

Les coopératives d’habitants françaises profitent de l’élan de la loi ALUR

La reconnaissance est là et bien là
Le mouvement français des coopératives d’habitants profite en ce début 2016 de l’élan manifesté à l’occasion des rencontres internationales que sa fédération, Habicoop, a organisé à Lyon fin novembre. Cet événement succédait aux rencontres nationales de l’habitat participatif...

Une première coopérative d’habitants à Toulouse

Première coopérative d’habitants toulousaine, Abricoop projette un immeuble écologique en mixités sociale et générationnelle (17 logements et des espaces partagés), dans un îlot de 88 logements consacré à l’habitat participatif.
La coopérative d’habitants Abricoop
En 2008, une dizaine de ménages désireux de créer...

La loi ALUR fait renaître la coopérative d’habitants

Collaboration et diversité

Ce 12 avril 2014, réunie dans la salle commune flambant neuve de la première coopérative d’habitants de France, l’Assemblée Générale de l’association Habicoop affichait la fatigue souriante des longs combats victorieux. Le 27 mars, le Journal Officiel avait enfin publié une loi redonnant un statut adapté aux coopératives d’habitants, par modification du Code de la Construction et de l’Habitat. On a peu parlé de cette mesure de la loi ALUR ; il s’agit pourtant peut-être de la plus révolutionnaire…
Des ménages peuvent maintenant se rassembler, quels que soient leurs niveaux de revenus, et monter ensemble un projet d’immeuble (ou de maisons…), où chacun aura...

Les crises actuelles réinterrogent-elles la densité urbaine et les transports collectifs lourds ?

Exemple d’Ilot neuf dans le quartier de Borderouge, à Toulouse

Dans les grandes agglomérations françaises, les écoquartiers sont souvent très denses. La collectivité achète en effet le foncier très cher, et une haute densité s’impose ensuite pour équilibrer l’opération. Écologiquement, la densité est d’ailleurs souhaitable, notamment pour qu’un même linéaire de voirie et réseaux divers desserve un grand nombre d’habitants et d’employés et pour que la fréquentation des transports en commun soit forte. Il est habituel d’implanter ces quartiers le long d’axes lourds, de métro ou de tramway, voire de prolonger ces réseaux pour l’occasion.
Or ce fonctionnement atteint aujourd’hui ses limites : construire une...

Pourquoi inclure des habitats participatifs et coopératifs dans les éco-quartiers ?

Bâtiment en autopromotion - quartier Vauban - Fribourg

Les habitats participatifs et coopératives d'habitants sont une
alternative à l'intervention du promoteur dans la conception et la gestion des bâtiments, et permettent de renouer avec un art de vivre collectif. Pour consulter des éléments de définition plus complets, rendez-vous dans le dictionnaire !
Favoriser la mixité sociale
La mixité sociale au sein de chaque projet est grandement favorisée par le statut de coopérative. Comme pour l’ensemble des habitats participatifs, il y a d’abord une forte économie à la construction du fait de l’absence de promoteur. Les coopératives peuvent aussi pratiquer des prêts locatifs sociaux (réduction de TVA et exonération de...

Archives

Array